Couples, familles,
l'Église prend soin de vous

Accueil >

Maison diocésaine
6, av. Adolphe Max
69321 Lyon Cedex 05
04 78 814 815

Voir le site

Recevoir nos
Lettres d' Information

"Café des grands-parents"

L’idée du café des grands-parents est née à Lourdes à la permanence d’écoute. Beaucoup de grands-parents y passe, démunis, ne sachant plus comment s’y prendre avec leurs petits-enfants. Que dire, que transmettre ? Être grands-parents, quelle joie le plus souvent ! Mais ce n’est pas toujours simple.

Le projet : Permettre à des grands-parents de se rencontrer, de partager leurs joies et leurs difficultés dans un lieu convivial où ils sont les bienvenus, accompagnés par un conseiller conjugal tenu à la confidentialité. Le but : Aider les grands-parents à trouver leur place auprès des petits enfants, à oser dire, faire part de leurs ressentis, en respectant la pensée de l’enfant, mais en l’interpellant sur le sens de ses choix et en respectant le projet éducatif parental, donc leur permettre d’investir leur nouvelle fonction, soit : « Être » grand-parent et non subir cet état, écouter avec bienveillance leurs petits-enfants, les accompagner dans leurs questionnements, s’interroger sur les nouveaux liens face aux sollicitations dont ils sont l’objet.

Après avoir savouré un café, débute le groupe de partage d’expérience et non un débat. Le conseiller conjugal lit un texte starter qui ne fait qu’ébaucher des pistes de réflexion sur le sujet. Puis la parole est donnée à chacun dans un cadre de confidentialité, d’écoute et de respect. La personne qui a la parole n’est pas interrompue. Le conseiller gère le temps, chacun exprime ce qui l’a touché, ce que lui évoque le sujet. Il s’agit de partager en confiance son ressenti face à une situation vécue selon le thème. Toute personne peut dire ce que cela lui fait revenir en mémoire de son histoire, mais il n’y a pas à commenter. Le groupe élabore progressivement sa réflexion à partir des paroles confiées sans rechercher une unanimité. Les conseillers conjugaux veillent à ce que tous puissent s’exprimer. Ils peuvent être amenés à poser des paroles d’empathie, à synthétiser les apports, à interpeller pour rester dans le cadre, voire de suggérer un aspect perçu comme préoccupation sociétale actuelle et encore non évoqué. Pour cela ils disposent de documents glanés avant la rencontre, pour enrichir l’échange ou illustrer ce qui vient d’être confié. Le travail est de contribuer à clarifier la question pour comprendre ce sur quoi repose la problématique évoquée. Les participants s’enrichissent les uns les autres et la prise de parole, possible dans un tel groupe soulage la détresse intérieure. Beaucoup s’aperçoivent qu’ils ne sont pas les seuls dans cette situation. Les mots clés notés sur un tableau serviront de compte-rendu. Le premier café a été sur l’éducation. Sommes-nous concernés ? Avons-nous une place dans l’éducation ? Ai-je le droit de parler, de dire ce que je pense ? Ou dois-je m’abstenir, être transparent, « sans saveur » ?

La rencontre se termine par la lecture d’une prière ou d’une méditation. La présence d’un conseiller conjugal est importante car des blessures profondes peuvent être évoquées, ces confidences accueillies avec empathie, ne doivent pas dériver sur un entretien focalisé sur la personne en souffrance. Il faut savoir prendre de la hauteur, et à partir d’éléments évoqués, faire travailler le groupe.

Agenda

Du 3 octobre 09:00 au 4 octobre 17:00 Week-end Célibataire - au Châtelard (Francheville)

Du 3 octobre 09:00 au 4 octobre 17:00 Week-end Célibataire - au Châtelard (Francheville)

Du 6 octobre 14:00 au 8 octobre 17:00 " Vivre notre veuvage, un temps spirituel " - au Châtelard (Francheville)

Voir tous les évènements

Lettres d'informations