Couples, familles,
l'Église prend soin de vous

Accueil >

Qui sommes-nous ?

Maison diocésaine
6, av. Adolphe Max
69321 Lyon Cedex 05
04 78 814 815

Voir le site

Recevoir nos
Lettres d' Information

La carte M’RA et le Pass Contraception, qu’en penser ?

La carte M’ra est une carte a puce gratuite diffusée par le Conseil régional de Rhône-Alpes aux élèves entre 16 et 25 ans. Elle vise l’égalité des chances

pour chaque élève et apprenti, d’accéder a la formation, la culture et la pratique sportive. Le jeune dispose de 50 à 100 euros pour ses manuels scolaires, des places de cinéma, des réductions d’entrée dans les musées ou une licence dans un club de sport. Le Pass contraception est distribue par le canal de cette carte. Il s’agit pour les jeunes de disposer d’un moyen de contraception gratuitement, pilule pour les filles et préservatifs pour les garçons. Les arguments avances par le conseil général du Rhône sont la prévention des maladies sexuellement transmissibles et des avortements.

Qu’en penser ?

Les centres de planifications accueillent les jeunes depuis des décennies, pour mettre à disposition de ceux qui le demandent, la contraception, gratuitement et à l’insu des parents. La région Rhône Alpes par le Pass contraception vient au devant de tous les jeunes, sans démarche de leur part. Cette politique tend vers une systématisation de la contraception chez les jeunes, elle n’est pas une réelle prévention. Il n’y a pas de baisse du nombre de maladies sexuellement transmissibles et des avortements après les campagnes de diffusion de la contraception. A l’âge fragile du jeune, le Pass contraception permet l’économie d’une réflexion fondamentale sur leur vie affective et sexuelle. Elle incite à utiliser les moyens mis à disposition « dans le cartable », elle incite donc aux relations sexuelles. Le dessin d’un slip et d’un soutien gorge sur le site du Conseil Régional du Rhône, à la page du Pass, en est une belle illustration.

Que souhaitons-nous pour les jeunes ? Nous leur souhaitons une vie épanouie.

L’amour entre un homme et une femme comporte plusieurs niveaux : corporel, émotif et personnel. Un amour stable est un amour qui tient compte de la personne intégralement, et non pas seulement de ses valeurs sexuelles ou affectives. L’attirance sexuelle fait partie de l’amour mais elle n’en est pas le tout et lorsqu’elle le résume, alors elle le détruit.

La contraception permet de répondre à l’attirance sexuelle, sans se poser la question de la personne dont elle est l’objet. En exposant les jeunes à une vie sexuelle et affective précocement, nous avons pris le risque de générations qui ont du mal à comprendre que la sexualité engage la personne et qu’elle a besoin d’être intégrée dans une vision globale tournée vers l’avenir. La contraception prise très tôt masque la beauté de la sexualité, masque l’horizon d’une vie possible à deux pour toujours. Nous pouvons le constater dans la baisse des mariages et dans l’augmentation de leurs ruptures. La montée de la pornographie s’enracine aussi ici.

Face au Pass Contraception, nous pouvons perdre de vue l’objectif lointain d’une éducation à la vie et à l’amour. Osons nous parler d’engagement et de mariage, osons-nous encore parler de continence avant le mariage ? Sommes-nous encore persuadés que ce sont des valeurs ?

Quelle sera l’étape suivante de nos politiciens ?

Dans certains pays, africains entre autre, il est proposé aux jeunes de l’argent contre leur consentement à la contraception. La contraception passe alors des cartables aux consciences. L’éducation affective et sexuelle doit être revisitée. Il est temps d’évaluer les pratiques mises en place. Que peuvent quelques heures par an et par classe ? Certaines associations ont osé un changement avec une éducation tout au long de la scolarité, à un rythme d’une heure par semaine, du CP à la terminale. (Argentine : allianceforfamily.org, en République Démocratique du Congo : scev) Leurs résultats sont encourageants. Ces programmes sont capables de suivre l’impact de leurs actions. Teen star en France propose des interventions régulières sur une année. Eduquer à la Vie et à l’Amour, faire une éducation affective et sexuelle est une tâche difficile et primordiale. En effet, elle participe aux fondations de notre société, elle est une étape décisive vers la famille, cellule de base de notre société.

Par le docteur Isabelle Ecochard, mars 2012

Agenda

Du 25 août 13:30 au 27 août 16:00 Université d’été des familles 2017 -

Du 15 septembre 19:00 au 17 septembre 19:00 Pèlerinage des pères de famille - dans le Forez

Mardi 19 septembre 14:30-16:30 Café des grands-parents -

Voir tous les évènements