Sélectionner une page

Suicide

« L’espérance offerte par l’Evangile est l’antidote à l’esprit de désespoir qui semble croître, tel un cancer dans la société qui extérieurement est nantie mais qui souvent fait l’expérience de la tristesse intérieure et du vide »

Pape François 2014

Le suicide d’un proche est une réalité particulièrement douloureuse, ajoutant au deuil l’incompréhension, et aussi parfois la honte et la culpabilité.

Il traîne encore trop souvent dans les têtes le refus de célébration de funérailles à l’église pour des personnes qui s’étaient suicidées. On considérait à l’époque que le suicide était interdit, car on ne peut pas prendre la place de Dieu, lui qui est le seul maître de la vie. Aujourd’hui, nous savons bien que le suicide reste surtout un très grand mystère.  L’église a à cœur d’accueillir la fragilité et la détresse de chacun. Lors des funérailles, l’entourage peut trouver le réconfort dont il a besoin, rendre grâce pour la vie du défunt et le confier à Dieu pour qu’Il en prenne soin.

Pour vous accompagner

Associations de soutien présentes à Lyon

 

A voir

 

Bibliographie

  • Après le suicide d’un proche – Vivre le deuil et se reconstruire, Christophe Fauré
  • Ce lien qui ne meurt jamais, Lytta Basset
  • Apprivoiser l’absence (pour tout type de deuil), Annick Ernoult

 

Site