Sélectionner une page

Ce que dit l’Eglise aujourd’hui

Accueil » Séparation, divorce » Ce que dit l’Eglise aujourd’hui

Bien qu’elle propose toujours la perfection et invite à une réponse plus pleine à Dieu, « l’Église doit accompagner d’une manière attentionnée ses fils les plus fragiles, marqués par un amour blessé et égaré, en leur redonnant confiance et espérance, comme la lumière du phare d’un port ou d’un flambeau placé au milieu des gens pour éclairer ceux qui ont perdu leur chemin ou qui se trouvent au beau milieu de la tempête »

Pape François Amoris Laetitia N° 291

L’exhortation « Amoris Laetitia» (AL) du pape François, apporte un nouveau souffle à ces questions.

Concernant la doctrine, le pape ne revient pas sur les exigences de l’Évangile au sujet du mariage et de la famille chrétienne. Mais la nouveauté est dans le rapport à l’idéal et dans sa mise en œuvre.
Il propose une marche vers la vérité.
Pour cela, il donne priorité à la conscience des personnes avec l’accompagnement de l’Église par le discernement.
« Accompagner, discerner et intégrer la fragilité » c’est le titre du chapitre 8  dans lequel le pape va s’arrêter sur ce qu’il appelle le discernement pastoral qui doit permettre de prendre en compte les personnes qui ne vivent pas l’idéal de la famille pour toutes sortes de raison, et “de les accueillir et de les accompagner avec patience et délicatesse” (Amoris Laetitia N° 294).
Il situe la loi comme “un don de Dieu qui indique un chemin” (Amoris Laetitia N° 295) en insistant sur le fait que le but est d’intégrer les personnes dans toutes les situations et non de les exclure.

Il mise sur une conversion du regard des personnes et des communautés, la compréhension des prêtres face aux multiples réalités familiales, l’importance de ne condamner personne.

Ce qui est demandé au n° 305, c’est qu’on fasse la vérité sur « une situation pour voir comment chacun peut grandir dans la vie de la grâce, en recevant à cet effet l’aide de l’Église. » « Dans certains cas », ajoute le pape dans la note 351, « il peut s’agir aussi de l’aide des sacrements », et il rappelle que les sacrements du pardon et de l’Eucharistie sont d’abord des aliments et des remèdes, des lieux de guérison et de de miséricorde et non pas des récompenses accordées à des personnes méritantes.
Pour François, tous sont en chemin dans une croissance de l’amour et tous ont besoin de la miséricorde et de l’appui de la grâce.

Pour en savoir :

 

Divorce, nouvelle union… Parcours personnalisés en paroisse pour relire son chemin

Des parcours personnalisés existent dans le diocèse de Lyon pour relire son chemin, discerner en conscience comment suivre au mieux le Christ, dans l’esprit de l’exhortation apostolique Amoris Laetitia, à la lumière de l’Evangile et en Église.

Vous les trouverez dans les paroisses suivantes :